DEKRA : Prévenir les risques, sécuriser la reprise

650

 DEKRA met toute son expertise et son expérience au services des entreprises afin de relever les enjeux propres à la reprise. Sophie Dominjon (photo), Présidente de DEKRA France, s’est livrée à notre confrère MEDEF en Seine et revient plus particulièrement sur l’importance de la cartographie des risques et du Plan de Continuité d’activité.

Medef en Seine : La cartographie des risques est un outil essentiel pour les entreprises afin de mieux prévenir et anticiper les risques. Qu’en est-il ? Comment appréhendez-vous cette dimension ?

Sophie Dominjon: DEKRA, en tant que spécialiste de la prévention des risques, est un acteur majeur sur la cartographie des risques. La cartographie est le socle de la prévention des risques : il s’agit de l’état des lieux des risques ayant potentiellement un impact sur les investissements, les salariés, les équipements, les processus et l’environnement. Elle est donc prioritaire pour initier une démarche de prévention, et définir des cibles, objectifs et budgets. C’est une approche structurante pour l’entreprise.

Elle doit être au coeur des préoccupations des établissements, afin d’orienter les investissements techniques et opérationnels. Pour bien l’appréhender, il faut un cadre structurant qui permet de guider l’approche documentaire, en chambre, mais il est essentiel aussi de la compléter par une visite du site approfondie qui va traiter tous les domaines : eau, poussières, électricité, produits chimiques, etc. Cette visite s’étendra aux sites voisins. Cette approche doit être menée par des professionnels de la prévention. Elle se déroule en 2 phases :

-Organisationnelle : comprendre les enjeux de l’établissement, analyser les moyens mis en oeuvre, co-construire des actions d’amélioration ;

-Opérationnelle : appréhender les risques via des audits opérationnels sur le site, proposer des recommandations, puis définir un plan d’action à moyen et long terme.

Avec la récente catastrophe de Lubrizol, on a vu l’importance d’anticiper sur la situation de stockage en voisinage. Le cadre structurant peut être simple à très normé comme pour les ICPE, les fameux sites classés Seveso. La catastrophe de Rouen a mis en évidence une méconnaissance des activités voisines et des risques associés (effet dominos). La prévention des risques doit intégrer l’environnement industriel externe aux établissements. De nombreux plans de prévention sont à disposition : PPRT, PPRI…
Ces éléments doivent être intégrés dans le pilotage quotidien de l’établissement, notamment pour mieux appréhender les développements futurs. Un pan également très important de la cartographie est d’établir l’organigramme des parties prenantes concernées par la gestion des risques et les responsabilités de chacun. C’est la base pour ensuite établir gouvernance et plan d’action.

En parallèle, il y a aussi la question du Plan de Continuité d’Activité (PCA), un aspect auquel toutes les entreprises ne pensent pas forcément. Pouvez-vous nous rappeler de quoi il s’agit ?

Le PCA là aussi, dit bien ce qu’il veut dire : en cas de survenance d’un risque, incendie, inondation, pandémie, rupture de la chaîne d’approvisionnement… comment l’entreprise s’organise-t-elle pour assurer la continuité de ses activités, notamment en matière de production ? L’objectif principal est d’éviter la paralysie totale. Malheureusement, on l’a vu avec le COVID-19, c’est, dans certains cas, très difficile, notamment lorsqu’une directive gouvernementale empêche tout déplacement. Mais un PCA bien anticipé permet de réduire dans ce cas la période d’arrêt.

Concrètement, en fonction de la nature du risque, on va étudier toutes les possibilités d’altération des activités au travers des impacts sur les personnes, les matériels, les matières premières, les flux… DEKRA peut accompagner les entreprises dans l’identification des scénarios dit «majorants», c’est-à-dire ayant un risque significatif sur la pérennité et les enjeux de celles-ci. À l’issue de cette étape, DEKRA anime et accompagne les dirigeants dans la mise en oeuvre d’actions prioritaires et donc dans l’élaboration du PCA. Une fois ce PCA réalisé, il faut régulièrement vérifier l’efficacité par des audits avec par exemple de la communication, et des actions de sensibilisation des opérationnels.

Comment DEKRA accompagne les PME et les ETI sur ces axes ?

DEKRA peut assurer le rôle de Risk Manager externalisé pour le compte des PME et des ETI qui n’ont souvent pas les moyens de confier une telle expertise et responsabilité à une personne de leur établissement. Nous intervenons souvent pour mettre en place l’organisation, la gouvernance et les procédures, car il faut maintenir les cartographies et les PCA dans la durée. Prenons l’exemple du risque de non-conformité réglementaire. L’identification des exigences réglementaires et l’évaluation de la conformité sont des sujets au coeur des préoccupations des PME et ETI. Nos experts peuvent les accompagner dans des audits réglementaires afin de préparer une visite éventuelle de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi)

Sur la prévention des risques d’incendie, nos préventeurs identifient les produits et zones à risques (combustibles, mode de stockage, …), évaluent la dangerosité vis-à-vis des tiers et peuvent également réaliser des modélisations avec des logiciels dédiés (Flumilog, Phast). Je voudrais aussi dire un mot sur la culture du risque qui est un élément important des entreprises. On imagine souvent que la conscience du risque est l’affaire des dirigeants. Mais c’est à chacun de se responsabiliser et d’agir en conséquence pour éviter la glissade dans l’escalier ou le smartphone qui chauffe à côté d’un solvant.

C’est une oeuvre de longue haleine, qui passe par la prise de conscience et l’engagement du management, de l’information en continu, voire des séances de formation de toutes les strates de l’entreprise. Toute cette offre, cette gamme de services post-COVID-19, a été rassemblée sous un seul dénominatif : «REAL SAFETY». On va y trouver tous les services qui vont aider l’entreprise dans sa reconquête des marchés et des clients.

Justement, dans le contexte actuel, en pleine crise du COVID-19, qu’avez-vous pu observer ? Quels sont les besoins des entreprises, aussi bien en termes de prévention et management des risques, que de la continuité de l’activité ? Comment pouvez-vous les accompagner ?

Clairement, nous avons eu de nombreuses demandes en PCA, car peu d’entreprises étaient au niveau. Il est vrai que ce risque pandémique était loin d’être considéré comme critique. Il a surpris beaucoup d’entreprises, mais elles se sont adaptées, notamment grâce à cet outil structurant. Avec le déconfinement, la reprise et tous les différents protocoles mis en place par les autorités, les entrepreneurs ont eu dû mal à s’y retrouver et à y voir clair. Là aussi, on aide, on accompagne avec des audits simples, des tests comme celui que l’on a édité pour les écoles. À chaque fois, notre méthode est basée sur des référentiels qui traduisent les exigences de nos autorités, mais aussi des clients de nos clients. Le deuxième point important est de restaurer la confiance.

L’hôtellerie et la restauration ont enfin eu l’autorisation de rouvrir sur l’Île-de-France, ils vont le faire avec toutes les exigences d’hygiènes sanitaire et il faudra le montrer à leur clientèle. Plus que l’audit simple, l’octroi d’un label permet d’affirmer une méthode et un examen approfondis des mesures mises en place. Chez DEKRA, nous apposons le label «établissement de confiance» sur tous les établissements audités selon un référentiel adapté au contexte du client.

Du simple Document Unique à un référentiel de labellisation personnalisé en passant par la détection du virus sur les surfaces, DEKRA, en tant que leader dans la prévention et la maîtrise des risques, offre avec «REAL SAFETY», une gamme complète de solutions de service, notamment pour répondre au contexte post-COVID-19. Votre métier c’est entrepreneur ou exploitant ? Gérez les risques qui vous concernent. Nous nous occupons de la maîtrise des risques techniques et règlementaires.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :  DEKRA INDUSTRIAL

 

Source : MEDEF en Seine, N°21, Juillet 2020