Fin juin, le Conseil mondial de la Chambre de Commerce Internationale (CCI) a approuvé l’ouverture d’un nouveau bureau régional au Cameroun. La Chambre de Commerce Internationale Cameroun (CCIC), qui est située à Douala, travaille en coopération avec la Chambre de commerce, d’industrie, des mines et des artisans du Cameroun (CCIMAC).

Le nouveau bureau est dirigé par Perrial Jean Nyodog en tant que Président (celui-ci est déjà PDG de Tradex qui fait le commerce du pétrole et de ses dérivés), et Ebenezer Njanga en tant que secrétaire général (il est également le PDG de la Fondation du marché libre de l’Afrique centrale).

«Nous sommes heureux d’accueillir la CCI Cameroun dans notre communauté croissante de bureaux régionaux à travers le monde. Le Cameroun étant une économie essentielle en Afrique centrale, CCI Cameroun va doter les entreprises locales – grandes et petites – de l’expertise nécessaire pour relever les nouveaux défis et élaborer des solutions à long terme pour l’avenir» a déclaré John W.H. Denton AO le Secrétaire Générale de la Chambre de Commerce Internationale.

L’ouverture de la CCI Cameroun est la dernière étape de l’expansion régionale de la Chambre de Commerce Internationale en Afrique. En réponse à la pandémie Covid-19, John Denton a réuni un groupe d’action historique pour l’Afrique subsaharienne qui a rassemblé des participants de près de 20 pays africains pour discuter d’un large éventail de questions régionales, avec notamment la mise en place de la zone de libre-échange continentale africaine.

La Chambre de Commerce Internationale dispose de bureaux dans 90 pays

La Chambre de Commerce Internationale avait rejoint en juin le Fonds d’Équipement des Nations Unies (FENU) et d’autres organisations partenaires pour lancer une grande enquête visant à comprendre les défis uniques auxquels sont confrontées les petites et moyennes entreprises dans les pays les moins avancés économiquement, comme le Burkina Faso.

La CCI Cameroun aura pour but de contribuer au succès de ces initiatives régionales, en renforçant le dialogue avec les communautés d’affaires régionales, continentales et internationales. Des commissions locales et des groupes de travail seront créés par la CCI Cameroun dans les domaines suivants : arbitrage et droit ; banque et finance ; commerce électronique et économie numérique ; énergie et environnement ; propriété intellectuelle ; commerce international ; marketing et communication ; transport et logistique.

Ebenezer Njanga a déclaré que son équipe est bien placée pour renforcer les relations commerciales entre les entreprises d’Afrique centrale et le réseau mondial de la Chambre de Commerce Internationale, qui compte plus de 45 millions d’entreprises.

«La CCI Cameroun se réjouit de travailler avec le siège mondial de la Chambre de Commerce Internationale à Paris et avec les bureaux et membres de la CCI dans le monde entier pour apporter le point de vue des entreprises camerounaises aux politiques et normes pour le commerce mondial. Ce partenariat renforcera les liens entre le Cameroun et la communauté internationale des affaires, ce qui conduira à de meilleures opportunités de développement pour tous». a déclaré Ebenezer Ndjanga

Ebenezer Njanga a également souligné l’opportunité de cette annonce, alors que le monde continue de réagir aux conséquences économiques et sociales du Covid-19 : «Le plan d’action de la CCI Cameroun comprend des activités qui permettront aux entreprises de relever efficacement les défis et les questions qui ont un impact négatif sur le commerce international – et, plus urgent encore, de soutenir le Cameroun et la communauté des affaires dans notre réponse actuelle au Covid-19».

Avec l’ajout du Cameroun, la CCI dispose désormais de bureaux nationaux dans 90 pays du monde entier. La CCI Cameroun devient le dernier comité national à ouvrir depuis la CCI Vietnam, qui avait elle ouverte en novembre 2019.