Les régimes AGIRC et ARRCO sont des régimes de retraite par points, c’est-à-dire que les cotisations versées sont transformées en points de retraite, dont la valeur d’achat est fixée chaque année, et qui alimentent un compte ouvert au nom de chaque salarié. Les salariés se constituent ainsi des droits futurs à la retraite. Pour connaître le montant de sa retraite, il suffit de multiplier son nombre de points par la valeur de ce point à la date du départ.

Depuis le 1er janvier 2019, il n’y a plus qu’une seule valeur de point : celle du point ARRCO.

Pour les non-cadres, donc 80% des salariés, la fusion Agirc-Arrco n’aura aucune conséquence sur leur compte de points.

En revanche, les points AGIRC des cadres sont convertis en points ARRCO, mais la formule de conversion prévue garantit une stricte équivalence des droits.

LA PROBLEMATIQUE :

Un double affichage du nombre de points avant et après la conversion a été mis en place afin de faciliter la lecture jusqu’à cet été 2021.

Désormais, les nouveaux relevés de carrière sont différents et ne distinguent plus les points ARRCO des points AGIRC, ce qui rend beaucoup plus difficile l’identification des erreurs et omissions.

Pour rappel, l’essentiel des erreurs se trouve au niveau des omissions de points cadre AGIRC et il est impératif de les faire contrôler.

Référence Retraite demande le détail de ces points ARRCO, AGIRC et également de la tranche C afin de contrôler les omissions et erreurs, demander leur régularisation et optimiser la retraite.

Retrouvez également nos dernières publications vidéos : Référence Retraite : La meilleure stratégie de fin de carrière pour les chefs d’entreprise.
&
Référence Retraite : Avec nos bilans retraite améliorez votre gestion du personnel

Article précédentMutuelle Mieux-Etre : Nos services santé pour le bien-être de votre entreprise
Article suivantLa gestion aéroportuaire de la CCI Bretagne fustigée par la Chambre Régionale des Comptes