Selon les dernières prévisions du Fonds Monétaire International publiées le mercredi 24 juin, la récession mondiale qui fait suite aux mesures de confinement sera pire que prévu. Le FMI prévoit une baisse généralisée du PIB mondial de 4,9% sur l’année en cours. La reprise économique sera lente et compliquée.

Toutes les régions du mondes sont concernées par ces projections pessimistes. Le PIB des États-Unis baisse de -8%. La récession est encore plus conséquente en zone euro puisqu’elle atteint une moyenne de -10,2%, contre -6,5% estimé dans un premier temps durant le mois d’avril. Les PIB de l’Espagne et de l’Italie chutent de -12,8%. Côté français, le Produit Intérieur Brut va dégringolé de -12,5% sur cette année noire de 2020.

Si le FMI prévoit une récession moins importante dans les pays émergents, elle restera significativement forte en Amérique Latine. Ainsi le Brésil plonge à -9,1% et le Mexique à -10,5%. Du côté de l’Asie, la Chine, berceau du virus, devrait conserver 1% de croissance cette année. Le Japon, quant à lui, enregistre une récession de -5,8%.

Une reprise (lentement) progressive en 2021

Selon l’institution basée à Washington, l’économie mondiale devrait subir une perte de près de 12 000 milliards de dollars en deux ans. La reprise économique ne sera pas immédiate mais progressive tout au long de l’année prochaine. Pour la France les « prévisionnistes » espèrent un rebond de croissance de l’ordre de 7,3%. Un chiffre encourageant suivi de près par l’Allemagne avec une croissance attendue de 5,4% et de 6,3% pour l’Espagne, l’Italie et le Royaume-Uni. La croissance mondiale devrait atteindre 5,4% en 2021. Malgré ce rebond, le Fonds Monétaire International rappelle que le PIB mondial en 2021 va baisser de 6,5%, par rapport aux prévisions annoncées avant le Covid et l’épisode « confinement ».