Le Comptoir des Langues : La technique qui assure une mémorisation rapide dans le plaisir d’apprendre

16342

Arrêtez d’apprendre l’anglais, parlez-le !

Il existe des centaines de méthodes sur le marché, toutes ignorent un principe fondamental : pour que vous puissiez communiquer librement, les mots inconnus d’une nouvelle langue doivent passer par plusieurs étapes précises de mémorisation.

Le Comptoir des Langues a conçu la «Technique qui fait parler» pour activer votre «mémoire qui se souvient» et déclencher votre communication libre. Ses romans pédagogiques, cours de prononciation, grammaires naturelles, jeux de rôle… contiennent une méthode de «récurrence intelligente» qui vous fera traverser sans effort 6 étapes clés de mémorisation pour ne pas oublier ce que aurez appris. C’est la «Montée en mémoire des mots».

A travers ce principe de mémoire associative, Le Comptoir des Langues a «traduit» des dizaines de milliers de mots par des dizaines de milliers d’images pour vous offrir, très vite, une compréhension claire et une mémorisation définitive. La technique ludique mise en place par Le Comptoir des Langues fait intervenir simultanément 7 types de mémoire : Mémoire auditive, Mémoire visuelle, Mémoire audiovisuelle, Mémoire associative, Mémoire de ce que l’on fait, Mémoire de ce que l’on fait en comprenant tout, Mémoire de ce que l’on fait en comprenant tout stimulé par l’intérêt.

Le Comptoir des Langues, c’est aussi :

– Une maison d’édition et des supports numériques récompensés à l’innovation
– 25 ans de Recherche et Développement
– Plus d’un million de professionnels et particuliers formés avec succès
– Une norme de qualité ISO certifiée AFNOR, une marque de certification qualité QUALIOPI
– Un label d’excellence décerné par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : LE COMPTOIR DES LANGUES

Article précédentSendinblue acquiert Yodel.io pour offrir aux PME une solution abordable de téléphonie professionnelle basée sur le cloud
Article suivantCarmignac’s Note : Habituons-nous à l’inflation