par Hélène Campourcy (photo), Fondatrice de Umantex

 Le manque de résilience et d’agilité actuel, dont font preuve certaines entreprises, risque de pénaliser les organisations sur un temps plus long. Les budgets d’innovation, mêmes ceux de l’innovation frugale (à budget limité) sont réduits, des projets innovants initiés sont mis en stand-by. L’innovation est en risque et sera pour certaines structures le parent pauvre de la crise.

Si le Day 2 Day est juste fondamental en période de crise ou en phase de relance d’activité, doit-il pour autant primer sur le stratégique ? Faut-il uniquement focaliser sur les sujets structurants et court-termistes imposés par des événements externes ou faut-il aussi pousser l’innovation incrémentale et de rupture sachant que le retard pris ne sera jamais rattrapé ?

Là encore, beaucoup de dirigeants de mon entourage s’interrogent. L’innovation, et plus spécifiquement l’innovation incrémentale, est un vrai levier pour se réinventer et redéfinir son business model notamment en phase de reprise ou de relance d’activité.
Dans les corporates, les décisions qui favorisent le cash immédiat et le résultat, vont-elles être prises au détriment de projets plus profonds et structurants qui impacteront le business à moyen terme face à la concurrence ?

Dans cette période incertaine, il va pourtant falloir prendre des risques. Identifier ces risques invisibles, ceux qui, comme la pandémie, ont paralysé le monde entier, même s’ils sont presque improbables. Quel sera le risque de ne rien faire en innovation ? En termes de prospective, quel sera l’impact sur le moyen et long terme par rapport à la concurrence ? Ne devrait-on pas être plus inclusif en s’inscrivant à la fois dans le quotidien, l’immédiateté pour la survie, et dans le plus long terme, l’innovation comme source d’avenir pour l’entreprise ?

A la question, faut-il continuer à innover dans un monde incertain? Je vous invite à lire cet article paru dans Forbes France sur « l’innovation responsable Post-Covid ». Je partage avec vous mes convictions en tant qu’administratrice indépendante et entrepreneuse. Innover responsable dans un esprit « maker » n’est pas une option mais une nécessité en temps de crise. J’y évoque ma perception, mon analyse de la situation ainsi que ma vision de l’innovation et j’avance quelques bonnes pratiques car l’innovation doit continuer, c’est la seule façon de préparer l’avenir.

En parallèle, vous pouvez aussi retrouver les points de vue partagés par des dirigeants d’entreprises dans un dossier complet « quand un horizon incertain libère le questionnement » qui retrace les difficultés rencontrées par ces dirigeants depuis ces derniers mois mais aussi leurs interrogations et quelques suggestions d’actions pragmatiques à mettre en œuvre dans cette période de crise.

Retrouvez notre précédente publication vidéo Umantex : Accélérer et Exécuter, deux vecteurs de réussite pour les entreprises

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : UMANTEX