La crise est profitable à BDO Compagnie Fiduciaire

136
Les entreprises pluridisciplinaires sont celles qui se sortent le mieux de la crise. Ce constat est encore plus vrai au sein du secteur financier. BDO Compagnie Fiduciaire démontre que le recours aux experts polyvalents est plus que jamais utile en période d’incertitude économique.

À l’heure où les normes comptables et où les différentes législations fiscales évoluent rapidement, où les restructurations d’entreprise se multiplient et où, en conséquence, la gestion des ressources humaines devient extrêmement délicate, les entreprises sont à la recherche de sociétés pouvant leur venir en aide dans tous ces domaines à la fois. Grâce à son caractère pluridisciplinaire, BDO Compagnie Fiduciaire est devenue un des plus importants établissements d’ingénierie financière et de prestation de services. Société basée à Luxembourg, BDO exerce cinq métiers correspondant à cinq départements : domiciliation et gestion de sociétés / ingénierie financière, audit, ressources humaines / secrétariat social, expertise comptable et fiscalité des personnes morales et physiques. « Notre approche polyvalente nous permet d’accompagner une société à travers tous les événements qui jalonnent son existence », explique Marc Thill, réviseur d’entreprise et expert-comptable arrivé chez BDO en 1989.

 

La méthode semble probante : en 2008, malgré la crise, BDO a réalisé un chiffre d’affaires de 35,2 millions d’euros en croissance de 8 % par rapport à 2007 et a augmenté son effectif de 10 % pour le porter à 284 collaborateurs. BDO Compagnie Fiduciaire appartient depuis 2000 au 5e réseau mondial BDO International, dont le chiffre d’affaires s’est élevé en 2008 à 3,6 milliards d’euros (+ 11 % par rapport à 2007) avec une hausse d’effectifs de 6 %, soit 33 437 collaborateurs répartis dans 671 bureaux et présents dans 110 pays. « BDO a été fondée en 1950 ; nous bénéficions donc d’une solide expérience et avons une excellente connaissance du monde économique luxembourgeois », précise Claude Zimmer, expert-comptable et aujourd’hui responsable des départements ressources humaines et ressources fiscales. Cette expertise séduit une clientèle fidèle et très diversifiée de PME-PMI issues de tous secteurs (services financiers, prestation de services, grande distribution, immobilier, industrie, ingénierie financière…) et majoritairement de pays européens (Belgique, Hongrie, Irlande, Italie, Pologne, Royaume-Uni…). « Nos clients ressentent la crise dans tous les domaines. Ils ont donc plus que jamais besoin de nous et nous demandent en conséquence des efforts d’un point de vue financier. Nous cherchons à adopter vis-à-vis d’eux une attitude proactive pour les aider à s’en sortir », affirme Marc Thill. BDO a une bonne carte à jouer en ce moment : grâce à des tarifs très compétitifs, elle attire de plus en plus une clientèle de multinationales qui ne connaissait jusqu’ici que les quatre grands réseaux du secteur.

 

« Notre mode de fonctionnement plaide en notre faveur et nous continuons cette année à investir massivement dans la formation du personnel, les nouvelles techniques et les nouvelles normes comptables », se réjouit Claude Zimmer. Le droit du travail au Luxembourg étant enfin unifié depuis le 1er janvier, le service Salaires de BDO va bénéficier d’une nouvelle solution logicielle de calcul des salaires baptisée « Pay Ease » et développée au sein de Datagest, la filiale informatique de BDO. « Cela nous permettra d’étendre notre champ d’activités vers les secteurs industriel et commercial », note Marc Thill. La société développe aussi un système d’archivage électronique et met en place un intranet qui permettra de partager plus efficacement les ressources documentaires. Par ailleurs, BDO a renforcé ses services clients par la constitution de CF Fund Services, société agréée en décembre comme prestataire pour les structures sous surveillance de la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF). Avec CF Fund Services, le groupe pourra développer des activités d’agent teneur de registre, de domiciliataire de sociétés, d’agent de communication à la clientèle, d’agent administratif du secteur financier et de prestataire de services de constitution et de gestion de sociétés. Enfin, le projet transposition en droit luxembourgeois de la 8e Directive européenne concernant les contrôles légaux des comptes annuels a donné des idées à BDO Compagnie Fiduciaire. Celle-ci a entamé un processus de restructuration qui aboutira à la création d’une nouvelle entité exclusivement dédiée à l’exercice de la profession de réviseur d’entreprises agréé par la CSSF.