Derrière les portes closes des bureaux se cache une réalité que peu osent évoquer : la solitude des managers et dirigeants d’entreprise. Une solitude qui ne découle pas seulement de la position qu’ils occupent, mais qui est également le reflet des mutations socio-professionnelles des deux dernières décennies.

Constat : La face cachée du leadership

Les dirigeants sont souvent perçus comme des piliers, mais cette image masque une réalité complexe. Malgré leurs équipes et leurs conseillers, ils sont nombreux à affronter seuls des défis monumentaux, amplifiés par l’essor du télétravail et la dispersion des équipes.

Des années 2000 à aujourd’hui : Une mutation des formes de solitude

Structurelle dans les années 2000, la solitude des dirigeants était principalement due à leur positionnement hiérarchique. Leurs responsabilités les isolaient naturellement, les forçant à prendre seuls des décisions lourdes de conséquences.
Mais au fil du temps (accentué depuis 2020 par le télétravail) et avec l’avènement des nouvelles technologies et des start-ups, une solitude émotionnelle a émergé.
Désormais, même entourés virtuellement, les dirigeants peuvent se sentir éloignés, voire déconnectés de leurs équipes.

Zoom sur la réalité : Témoignages

Claire, PDG d’une start-up en fintech : « Je suis entourée d’une équipe talentueuse. Mais il m’arrive de ressentir un vide abyssal, surtout lors des crises. Je doute, je crains d’entraîner tout le monde dans un échec si je fais le mauvais choix« .
Marc, à la tête d’une entreprise centenaire : « La transition numérique et le passage au télétravail ont été éprouvants. J’ai parfois le sentiment d’être isolé, loin de l’énergie de l’équipe« .
Sophie, directrice régionale d’une grande chaîne de magasins : « Gérer plusieurs équipes à distance, c’est un challenge. Je ne peux pas être partout à la fois, et cette distance géographique crée parfois une distance émotionnelle. C’est pesant de sentir que je ne peux pas toujours être là pour mes équipes« .
Rachid, co-fondateur d’une plateforme en ligne : « La concurrence dans le digital est rude. Chaque jour, je dois faire des choix stratégiques avec mon associé. Mais lorsque nous sommes en désaccord, je me sens parfois terriblement seul, comme si je devais porter le poids de l’avenir de l’entreprise sur mes épaules« .

Comment briser cette solitude : quelques pistes de solutions

La solitude du dirigeant, bien qu’elle puisse paraître inévitable, n’est pas une fatalité. En explorant diverses approches et en intégrant certaines pratiques, il est possible de construire un environnement plus soutenant pour ces leaders. Voici quelques pistes détaillées :

Mentorat
Échange d’expériences : Avoir un mentor permet aux dirigeants de bénéficier de l’expérience de quelqu’un ayant déjà affronté des défis similaires. Cette relation basée sur la confiance permet d’obtenir des conseils précieux et de gagner en perspective.

Coaching personnalisé
Contrairement au mentorat, le coaching est souvent une relation plus formelle, centrée sur des objectifs précis. Un coach peut aider le dirigeant à développer certaines compétences, à surmonter des blocages spécifiques ou à élaborer des stratégies efficaces.

Réseaux professionnels
Groupes de pairs : Les clubs de dirigeants, les tables rondes ou les forums professionnels offrent des espaces de dialogue sécurisés où les dirigeants peuvent partager des préoccupations communes sans crainte de jugement.
Événements et séminaires : Participer à des conférences ou à des ateliers permet non seulement de se former, mais aussi de rencontrer d’autres dirigeants. Ces interactions peuvent ouvrir la porte à de nouvelles collaborations ou simplement à des échanges enrichissants.

La formation continue
Évolution des compétences : Le monde des affaires évolue rapidement. En suivant des formations régulières, les dirigeants peuvent rester à jour et renforcer leur confiance dans la prise de décisions.
Réseautage lors de formations : Les formations sont aussi l’occasion de rencontrer des homologues d’autres entreprises, d’échanger sur des best practices et de créer des alliances stratégiques.

Prise de recul et bien-être
Retraites stratégiques : S’éloigner de l’environnement quotidien de l’entreprise pour quelques jours permet aux dirigeants de réfléchir en toute sérénité aux orientations futures, sans les distractions du quotidien.

Activités extra-professionnelles
Qu’il s’agisse de sport, de méditation ou d’arts, s’adonner à une passion extérieure à l’entreprise peut aider à décompresser et à voir les choses avec du recul. Ces activités peuvent également permettre de développer des compétences transférables à la gestion d’entreprise, telles que la discipline, la patience ou la créativité.

Intégration du bien-être au travail
Favoriser un environnement de travail sain, avec des espaces de détente, des moments de partage et une culture d’ouverture, peut atténuer le sentiment d’isolement du dirigeant.
En intégrant ces pratiques et en restant ouvert aux nouvelles opportunités, les dirigeants peuvent non seulement briser leur solitude, mais aussi enrichir leur leadership, le rendant plus humain, connecté et efficace.

Repenser le rôle et l’image du dirigeant

Il est essentiel de reconnaître que la solitude n’est pas une fatalité pour les dirigeants. La culture d’entreprise doit évoluer pour valoriser l’entraide, la communication et la collaboration à tous les niveaux.
Un manager ou un dirigeant n’a pas à être une forteresse impénétrable. Accepter la vulnérabilité, partager ses doutes, solliciter des conseils ne sont pas des signes de faiblesse, mais plutôt des indicateurs d’une direction empathique, humaine et adaptable.

Ouvrons le débat

Il est temps de parler ouvertement de la solitude des dirigeants.
Cette prise de conscience collective est cruciale, non seulement pour le bien-être de ces leaders, mais également pour la santé et la performance des organisations qu’ils dirigent.
En invitant la société, les collaborateurs et les dirigeants eux-mêmes à ouvrir le dialogue sur ce sujet, nous pourrons ensemble construire un monde professionnel plus bienveillant, collaboratif et résilient.
Après tout, n’est-ce pas dans l’union et la compréhension mutuelle que l’on forge les entreprises les plus solides et innovantes ?

Exprimez-vous sur ces sujets en participant à notre enquête

Pour aller plus loin, et contribuer à une meilleure connaissance de ce phénomène nous réalisons une enquête spéciale sur la solitude du dirigeant, de l’entrepreneur ou du manager en 2023.

Cette enquête a pour objectif d’avoir une vision d’ensemble des enjeux spécifiques aux dirigeants, entrepreneurs et managers, et de fournir des données terrain sur la solitude éprouvée par les décideurs ainsi que les solutions pour s’en sortir :

– Vos difficultés
– Les solutions que vous avez mises en œuvre
– L’impact de vos problèmes
– Votre objectif
– Vos obstacles

Nous partagerons avec ceux qui le souhaitent les résultats de cette enquête à travers un document synthétique.

Si le sujet vous intéresse cliquez ici sur le lien vers l’enquête

 

Retrouvez notre publication vidéo, Jérôme Lacour Conseil : Ne laissez plus la prise de parole en public gâcher votre quotidien et freiner votre carrière
 
Pour en savoir plus, rendez-vous sur : JEROME LACOUR CONSEIL

Article précédentQuadient : Facturation électronique obligatoire, dernière ligne droite pour 2024 ! Participez à notre webinaire du 5 septembre
Article suivantGlobal Com Concept : Développer le bien-être au travail par la création d’un pack pique-nique personnalisé