La réunion entre la Chambre de Commerce d’Abu Dhabi et la Confédération Internationale des Investissements et des Affaires de Turquie s’est déroulée le 22 mars dernier dans un contexte de rapprochement et partenariats économiques entre les Émirats Arabes Unis et la Turquie.

La Confédération Internationale des Investissements et des Affaires de Turquie a rendu visite à la Chambre de Commerce d’Abu Dhabi. Ils ont discuté ensemble de « l’augmentation des échanges et des investissements conjoints » en présentant les entreprises émiraties et turques les unes aux autres. La conversation a porté sur les secteurs de l’énergie, de la construction, de l’agriculture, de la défense, du textile, des équipements médicaux, des produits pharmaceutiques et de la logistique.

Les deux pays connaissaient nombres de tensions diplomatiques ces dernières années

Les relations entre la Turquie et les Émirats Arabes Unis étaient tendues jusqu’à récemment, les deux pays se trouvant dans des camps opposés dans plusieurs conflits régionaux. Ils ont soutenu des camps opposés dans la guerre civile libyenne. En Égypte, la Turquie a soutenu les Frères musulmans et le Président déchu Mohammed Morsi. Les Émirats Arabes Unis sont un adversaire de la confrérie islamiste et un allié du gouvernement actuel du Président Abdel al-Fattah al-Sisi.

La Turquie est également un proche allié du Qatar, tandis que les Émirats Arabes Unis ont participé à la mise à l’écart de cet État par l’Arabie Saoudite. La Turquie continue également de soutenir les groupes rebelles syriens, tandis que les Emirats Arabes Unis sont désormais favorables à une normalisation avec le gouvernement du Président Bachar al-Assad.

L’année dernière, la Turquie et les Émirats Arabes Unis ont exprimé leur intérêt pour le rétablissement des liens bilatéraux. En février dernier, le Président turc Recep Tayyip Erdogan s’est rendu à Abu Dhabi. L’une des motivations de cette visite était d’attirer les fonds du Golfe vers l’économie turque en difficulté.

La Turquie est au cœur d’une crise économique marquée par une inflation historiquement élevée et la dépréciation de la monnaie turque, la Livre. Les autorités financières turques ont jusqu’à présent résisté aux appels à augmenter les taux d’intérêt en réponse à l’inflation.

Malgré leurs divergences politiques, les Émirats Arabes Unis et la Turquie ont entretenu des liens économiques importants au cours du siècle. Les entreprises turques de construction, d’immobilier et de logistique sont très présentes aux Émirats Arabes Unis. Selon un rapport publié en mars par le Conseil atlantique, basé à Washington, il existe une « demande refoulée » pour accroître les investissements bilatéraux.

Suite à la réunion, la société d’investissement ADQ, basée à Abu Dhabi, a lancé aujourd’hui un fonds de capital-risque de 300 millions de dollars avec le Turkey Wealth Fund, a indiqué l’ADQ. Ce dernier est un fonds souverain turc.

Article précédentGroupe LLR : Acteur majeur de la propriété intellectuelle en France, Europe et Chine, nos experts vous accompagnent dans toutes vos démarches
Article suivantPropositions de l’AmCham France aux candidats à l’élection présidentielle 2022