En octobre 2020, l’inspection du travail sommait les Aéroports de Lyon (ADL) de suspendre l’accord de performance collective signé en juillet 2020 et ses 10% de suppression d’effectifs. L’inspection du travail entendait les doléances syndicales qui alertaient sur un climat de «mal-être» et de «souffrance» avec des «dangers graves et imminents» et «un salarié parlant de suicide». Pendant la pandémie, drôle d’idée de licencier des gens en pleine détresse psychologique…

Cet accord a été validé sans sourciller par la CCI Lyon Métropole qui détient 25 % d’ADL contre 60 % pour le consortium majoritaire dominé par Vinci. Ce qui n’a pas surpris à l’époque Florent Pettrozi, délégué CFDT au conseil de surveillance d’ADL. «La CCI dispose de trois sièges mais n’envoie souvent qu’un seul représentant. Le conseil est trimestriel mais j’ai rarement vu M. Valentin, son président (photo). De toutes façons, la CCI n’a jamais voté contre les décisions de Vinci. On fait part des choses mais ils sont pressés d’aller manger.» Lors du conseil de décembre 2020, ce représentant était Marta Pardo-Badier qui n’était même pas membre du bureau de la CCI à l’époque.

La CCI avait donc validé le rapport présenté en conseil de surveillance le 25 septembre 2020. Ce rapport prévoyait que, en plus de sa rémunération fixe de 139 000 € brut annuels, Tanguy Bertolus, président du directoire d’ADL, toucherait une part variable, plafonnée à 55 000€/an, en fonction des économies réalisées sur «la masse salariale». En gros, avec cette prime à la casse, plus il licencie, plus il gagne.

Le silence de la CCI n’a pas surpris M. Pettrozi : «Depuis qu’elle n’est plus concessionnaire, elle reçoit plus de dividendes. Du moment que la société est bien gérée économiquement, ça lui convient.» En 2018, sur 28,7 millions d’euros de dividendes, 7 étaient pour la CCI.

par Stéphane Larue, pour Actualités-CCI

Retrouvez également notre précédent article CCI Lyon Métropole : son Président Philippe Valentin, antisociale ?

Article précédentAUTF : Pour une démarche globale d’amélioration de la performance économique et environnementale des chaînes logistiques
Article suivantAMA: Favorisez le partage d’expertise avec nos solutions de réalité assistée et de travail collaboratif en mobilité